mardi, juillet 16, 2024
Actualités

Lu pour vous: « CREDO, compendium de la foi catholique » de Monseigneur Athanasius Schneider

Monseigneur Athanasius Schneider est évêque auxiliaire de l’Archidiocèse de Sainte-Marie à Astana (Kazakhstan).  Afin de répondre aux demandes de nombreux fidèles qui sont perplexes face à la confusion doctrinale régnant dans l’Église de notre époque, il a entrepris de rédiger cet ouvrage pour les « petits » de Dieu – les catholiques fidèles qui ont faim du pain de la droite doctrine.  La version originale en langue anglaise est parue en 2023, une première traduction, en langue française, est parue fin mars 2024 (617 pages).

CREDO utilise un langage clair, concis et complet sous la forme de questions – réponses. Il est abordable pour tout un chacun.  En cela il se distingue du Catéchisme de l’Église catholique (1992) qui, bien qu’étant de très grande valeur, gardait un style académique.  En outre, CREDO étant très récent, il aborde également toute une série de thèmes qui n’étaient pas encore d’actualité à  l’époque du Catéchisme de l’Église catholique ou y ont été moins développés comme l’utilisation des médias sociaux, la science et l’évolution, la guerre juste, la peine de mort, l’idéologie du genre, la liberté religieuse, la franc-maçonnerie, la fraternité universelle, le mondialisme…  CREDO rétablit en passant certaines vérités historiques concernant la pratique de la communion dans la main, le mariage des prêtres et les « diaconesses ».

Court extrait de l’allocution de Mgr Schneider faite à Rome le 26 octobre 2023, à l’occasion de la sortie de son ouvrage (traduction de l’Anglais):

Le Pape Pie X a écrit comme cardinal patriarche de Venise une lettre où il souligna l’importance vitale d’une instruction catéchétique claire et précise vu qu’une des soifs les plus profondes des hommes est la soif pour la vérité.  En 1894, le cardinal Sarto écrivit : « Nous prêchons trop, nous enseignons trop peu.  Nous devons mettre de côté ces discours élégants et prêcher pieusement et simplement au peuple la vérité de la foi, les commandements de l’église, l’enseignement de l’Évangile, les vices et les vertus, parce qu’il arrive souvent que les personnes bien instruites dans les sciences profanes ne connaissent pas ou méconnaissent la vérité de la foi et en connaissent moins du catéchisme que ce qu’en connaissent les jeunes cancres.  Pensez davantage au bien des âmes qu’à l’impression que vous espérer faire.  Les hommes ont soif de vérité.  Faisons en sorte que leur soit donné ce dont ils ont besoin pour le salut de leur âme.  Et ainsi, instruits dans leur propre langage, touchés et bouleversés ils pleureront sur leurs fautes et approcheront les sacrements divins. »

La foi catholique est plus grande, elle précède et transcende les papes et les évêques parce qu’ils sont les premiers qui doivent obéir à la foi de façon exemplaire et la transmettre intégralement aux fidèles.  La foi catholique appartient à tous les temps, à tous les lieux et à toutes les générations des catholiques en commençant avec les apôtres et en traversant tous les pères et docteurs de l’Église ainsi que tous les saints que nous connaissons.  Que devraient faire de vrais catholiques s’ils sont déroutés ou persécutés, même au sein de l’Église ?  Saint Vincent de Lérins, un père de l’église du 5ème siècle, a donné de bonnes lignes de conduite à ce sujet quand il a dit : « Si une quelconque nouvelle contagion cherche à infecter non seulement une partie insignifiante de l’Église mais aussi l’Église toute entière, que ferons-nous ?  Alors, ce sera à vous de vous accrocher aux temps passés qui aujourd’hui ne peuvent plus être séduits par quelle que supercherie ou nouveauté.  Il vous faudra consulter et interroger les avis des anciens, c-à-d de ceux qui, bien qu’ils vivaient à des époques et des lieux différents, persévérèrent dans la communion et dans la foi reconnue et approuvée par les autorités de la seule Église catholique.  Dans tous les cas, il faut s’assurer que cela a été soutenu, écrit, enseigné pas seulement par une ou deux autorités mais uniformément par toutes, avec un assentiment public, fréquent et persistant. »

Bonus – vidéo (50′):
Le dimanche 26 mai 2024, fête de la Sainte Trinité, Aymeric Pourbaix et Véronique Jacquier de la chaîne de télévision privée française CNews ont reçu, dans l’émission « En Quête d’esprit » :

  • Mgr Athanasius SCHNEIDER, évêque auxiliaire d’Astana
  • Steven GUNNELL, réalisateur
  • Victor, influenceur

Suivre le lien: Transmettre la foi en 2024 : mission impossible ? – Le Salon Beige

Our Visitor

0 1 0 8 0 3
Users Today : 11
Users Yesterday : 10
Users Last 7 days : 94
Users Last 30 days : 505
Views Last 7 days : 268
Views Last 30 days : 1235
Who's Online : 0